Les assistantes dentaires : indispensables à l'optimisation du travail en cabinet dentaire

Publié le Mardi 18 mai 2021

Dans un cabinet dentaire, si le praticien est seul, il doit réaliser beaucoup trop de tâches : accueillir les patients et les soigner, répondre au téléphone, tenir l’agenda, veiller à l’hygiène du matériel, suivre le stock… C’est faisable certes, mais le stress qui accompagne toutes ces actions est aussi bien présent. Faire appel à une assistante dentaire n’est pas une faiblesse, c’est au contraire le meilleur atout du praticien.

Les assistantes dentaires : le meilleur allié pour la gestion du cabinet

Depuis ces dix dernières années, la place de l’assistante dentaire n’a cessé d’évoluer. Les praticiens ont fini par prendre conscience de la valeur ajoutée que procure une étroite collaboration avec ce genre de professionnel. L’équipe dentaire, qui correspond de plus en plus à une unité complexe, se doit de concentrer ses efforts pour favoriser cette évolution et ainsi développer une approche plus globale, aussi bien concernant le cabinet dentaire que les patients.

Sans compter qu’il n’est pas rare de constater que même en ayant pris conscience de la quantité de tâches à réaliser quotidiennement dans un cabinet dentaire, juste pour assurer un bon fonctionnement, la majorité des praticiens continuent de travailler tout seul.

Toute profession doit évoluer un jour ou l’autre. Spécialement les professions en rapport avec la santé, étant donné qu’il faut considérer les normes et les réglementations à respecter. Sans oublier les nouvelles technologies.

L’administratif ne doit plus être une contrainte

Les cabinets dentaires sont confrontés à un phénomène qui va s'amplifier au fil des années : les papiers à remplir, les normes de qualité, les contraintes administratives, etc. La liste ne va qu’en s’allongeant. Face à cette marée de contraintes, il est réellement nécessaire de déléguer.

Cela fait plusieurs années maintenant que les praticiens cumulent les obligations : traçabilité et tri des déchets, contraintes grandissantes des mutuelles, procédure de prise en charge des déchets d’amalgame, etc. Toutes ces formalités ne font que se cumuler avec les organismes sociaux, la comptabilité, les rapports avec le fisc, la rédaction des devis, les normes de sécurité et d’asepsie des cabinets dentaires de plus en plus drastiques, sans oublier les divers formulaires à remplir et les obligations sociales. Ce n’est plus possible seul.

Une aide sur les tâches en relation avec les clients

Dans la gestion d’un cabinet dentaire, les actions de l’assistante ne sont pas réduites à uniquement ouvrir la porte ou servir de porte-canule. Si le praticien n’est pas présent, l’assistante dentaire peut très bien répondre au téléphone et gérer les rendez-vous pour que le cabinet soit toujours joignable.

Cela redore en plus l’image de marque du cabinet dentaire : une assistante est présente en toute circonstance pour assurer l’accueil, tout en étant capable d’informer et rassurer les patients.

Sans oublier que recruter une assistante informe sur le développement de la structure. Cela a tendance à rassurer sur les compétences du praticien.

Une aide pour le respect et la vérification de l’hygiène du matériel

On ne peut pas avoir un bon niveau de pratique lorsque la chaîne de stérilisation est réalisée le soir. Un praticien ne peut pas prendre des pauses régulièrement pour pourvoir à cette opération. Sans compter qu’en plus, en fin de journée, il accumule une fatigue telle qu’il n’est pas sûr de pratiquer cette opération de manière optimale.

De plus, seul au cabinet dentaire, le praticien est très souvent dérangé par le téléphone. Sans compter la distraction que cela procure et le stress que cela induit, cette manipulation récurrente du téléphone est peu hygiénique.

Une aide sur les tâches de logistique et sur la gestion des stocks

Une assistante dentaire est réellement une alliée polyvalente. Une partie de ses compétences réside également dans l’aspect organisationnel du cabinet dentaire : répondre au téléphone, prendre les rendez-vous, sans oublier la gestion du stock.

Ces tâches sont très chronophages et elles requièrent en plus une attention particulière. N’importe quelle erreur, comme une mauvaise prise de rendez-vous, peut bousculer le planning d’une journée. Oublier une commande de réapprovisionnement peut entraîner une rupture de stock et avoir des répercussions sur toute l’organisation. Sans oublier l’impact généré sur la relation avec les patients. L’assistante dentaire peut très bien prendre en charge le rangement, les commandes, le réapprovisionnement, les discussions avec les fournisseurs et la discussion sur les contrats. Elle a toute la confiance du praticien et n’a plus qu’à le tenir informé de ses actions et lui demander son approbation sur certains points.

C’est pour cela qu’il est primordial de bien optimiser la gestion du temps sur ce genre de tâches. L’assistante dentaire doit pouvoir se consacrer à son cœur de métier et être ainsi totalement efficace. Et tout ceci sans entraîner de frustration au niveau des patients si le praticien devait les réaliser lui-même et avoir donc sa concentration altérée. Il n’a pas à avoir l’esprit sur plusieurs fronts en même temps. Il sait qu’il est épaulé avec confiance et rigueur.